Amour et sérénité

5d475d1e3a394aff8e4c6174df443e7e

Encore, et pour ponctuer, suite au message que j'ai publié il y a quelques jours.


Dans ce silence, mes souhaits les plus sincères, pour les personnes que j'aime, mais aussi pour tous les humains.

  • Que le réel nous touche, nous traverse, nous submerge à chaque instant.
  • Que la Vie, cette énergie, lumière, en chacune et chacun circule vivante et vivifiante.
  • Que dans cette toute jeune humanité, l'Amour puisse être reconnu comme source de vie et la vie comme source d'Amour.
  • Que les yeux puissent reconnaître, s'ouvrir et accueillir la Vie et l'Unité.
  • Que les yeux rivés sur les instincts de morts puissent doucement se tourner, voir dans l'ensemble, dans le Tout, la conscience et l'Union.
  • Que les oreilles puissent pour un instant écouter, sans que les pensées et arguments ne perturbent l'entendement.

 

En cette belle période de silence, je souhaites à chacun.e ce silence intérieur, profond, au centre de tout être.

  • Qu'à ce moment même, d'entrer en conscience du silence, l'esprit soit capable de se tourner vers l'infinie en toutes directions, dans ce silence.
  • Que ces moments de regards, d'écoutes, de touchés nous transpercent tous et chacun.e le plus souvent possible.

 

Amour et sérénité,

Jnaneshwara Robert Dupras

 


La Bhagavad Gîtâ – chapitre 4 : La connaissance et l'action

krishna talking withVoici un extrait faisant objet de notre étude professorale.  Vous comprendrez qu'il s'agit de la voie du Jnana.  "Va à la racine de l'arbre et coupe"

Sivananda enseignait que l'on ajoutait beaucoup de souffrance inutile dans nos vies.  Que la vie dans notre monde était nécessairement empreinte de souffrance énévitable, que le Yoga visait surtout à cesser d'en ajouter par nos attitudes et coportement.

Le texte ici-bas de la Baghavad Gita est absolument magnifique, mais il est peu accessible à l'esprit qui est dans le doute ou continuellement dans le combat.   C'est un texte d'une beauté et d'un art que j'admire.  Il reste facilement accessible à toute personnes sachant reconnaitre la bienveillance et la vérité.  Il est évident que ce texte n'encourage pas l'ignorant à suivre aveugl.ment un maître, l'un des arguments pourtant de tous ceux et celles qui maudissent ces phylosophies anciennes.  Les gens qui nous entourent sont souvent plongé dans des peurs que on leur a inculqué pour mieux les dirigés.  N'entrons pas dans le triangle de Karpman en "Sauveur", chacun choisit son chemin. Mais être dans l'action signifie aussi, pour ceux et celles qui le choisissent, de continuer cette action d'enseigner sans s'attacher au résultats.

Lire la suite...

Souhait 2017, entre dans l'action par le coeur

Il est vrai qu’à ma mort, de mon corps et de ma personnalité, il ne restera que quelques poussière sur cette terre. Mais il est cependant complètement illusoire de croire qu'il ne demeurera rien de moi. Il est aussi illusoire que de croire que si je suis connu, populaire ou une grande vedette, il restera automatiquement quelque chose de durable de moi. Ce sont toutes de fausses logique, des faux semblant, des illusions.

Étrangement il relève plus d’un choix à faire en ce sens. Si je décide d'aligner mes actions, là ou j’investis mon énergie avec le "courant" de la vie... Go wtih the flow... rien à voir avec la mode, tu m'as compris? Cherches et tu trouveras nombreuses preuves historique à cette affirmation.

Il restera toute ces actions de moi, et pour toujours. Ces actions sont aussi moi, même qu'elle sont plus moi... le vrai moi le Moi. Plus moi parce que ce sont les actions que j'ose posé malgré les jugements, mes peurs, mes traumatismes, mes échecs et tout ces regards, ces gestes perçus comme blessant dans ma psyché au quotidien, sur le moment... Alors je me suis programmé en quelque sorte. Ce programme d'échecs et de souffrances qui m'habite, il est possible de le déposer. Ce programme n'était pas présent à ma naissance, dans l'ensemble des qualités qui me constituait à la base. Ce programme est fonction du déroulement de la vie, il est changeant, je peux donc le changer même si certain traumatisme sont plus difficile à modifier, c'est possible. En ce sens, ce programme n'est pas ma véritable nature, le Moi profond, le plus ancien. Il est le petit moi, ce programme on le nomme aussi l'égo. Ni bon, ni nécessaire, ni véritablement mauvais en soit. Mais il me fera par contre posé des actions, ressentir des émotions ou avoir interprétation de ma vie (des pensés) qui ne sont pas issue du véritable Moi, de ma base.

Je souhaites que tu demeure dans cette action aligné, juste.

Voilà donc ce que te souhaites, prendre la décision de suivre ton cœur, ta base ancienne, ton Être. Dans de petit gestes et actions au quotidien. De réussir à ne pas suivre tes peurs, ne pas écouter tes frustrations, ne pas te laisser submergé par les traumatisme anciens ni les pensés négatives qui te traverses. Ne pas les suivre, les laisser couler, les accepter, ne pas y réagir, ne pas les combattre, de moins en moins, lentement doucement les accepter, puis lentement doucement au fil du temps suivre ton cœur, ton centre, ton Moi. C’est en acceptant ton programme que celui-ci perd lentement sa force et s’estompe... de plus en plus. Je te souhaites de résister a ses sursauts, aux coups de bélier de cet égo qui ne voudra pas lâcher prise si facilement.

Suis la voix de ton cœur, pour suivre sa voie, un sentier, tout simple, des gestes que ni ton égo, ni les autres, ni le marketing ou le vedettariat ne soulèveront. Je te souhaites, de te placer au service de la vie, dans toutes ses formes, l’Aimer, l’admirer, en voir la beauté. Je te souhaites de te laissé guider par le cœur dans chaque actions. Ne fais pas ici une lecture de quelque chose de l'ordre de la sensiblerie... plutôt une lecture inspiré, ressentit, dans un petit moment de silence, alors on comprends.

Pendant que l'humanité s'anime dans l'apparence, à souligner les égos, les personnalités flamboyantes les éclats, accusant les autre des erreurs, faisant miroité les dangers et toutes ces nourritures pour les égos, la noirceur, le coeur de l'humain demeure, au centre. Chaque époque eut sa façon, aujourd’hui dans le marketing on construit des personnalités qui n’existent pas dans le cœur de ceux et celles qui les transportent. Ce sont des masques, des rôles, des personnages fictifs. Ne te laisse donc pas n'ont plus berné par les faux bonheur publique.  Je te souhaites de ne pas envier les autres, ils et elles souffrent peut-être plus que tu ne crois de cet écart entre leurs réalité profonde et l’être apparent qui nourrit le faux, la négativité sur la place publique.

Je te souhaites de continuer à quitter ce programme de souffrance, puisque tu as visiblement déjà commencé. Je te souhaites de simplement accepté la plus petite part, inévitable, de souffrance lié à la vie sans pour autant en nié la nourriture du cœur, le beau, le bon, le doux, par le miel, par l’esprit et l’œuvre humaine ou naturelle. Je te souhaite d’être dans l’Amour pour tout ce qui est.

Depuis le début de notre histoire humaine il y a toujours eut des humains qui font partie de la grande chaîne de l'Être, qui par leurs travail façonnent littéralement le monde dans ses meilleurs coté. Il y a aussi, des égos qui s'approprie le mérite, le déforme, font semblant, mentent, s’autoproclame, s’encense, etc etc. Nos égos individuels s'agglomèrent en égos collectif, pour former un tout qui peut nous apparaître laid et sans issue, un monde noir dans le regard et la compréhension de notre petit égo individuel, lui-même en personne. Un petit programme construit d’ignorance, déjà ignorant de lui-même, de se pulsions, de ses constructions et automatisme.

Je te souhaites de voir en arrière des apparences, en arrière du spectacle. Je te souhaites de rencontrer cette nourriture du cœur, l’œuvre bien plus grande que dans les apparences, des centaines d’artisans qui produisent ensemble le spectacle. Nous baignons dedans, nous sommes l’un des artisans, des petit gestes qui créé la vie et le monde du futur. Je te souhaites de voir que le présent n’est pas fait de ce qui constituait des apparences dans les siècles passés, et qu’il en va de même pour le futur. Je te souhaites de reconnaître que la femme et l’homme, de ton arbre généalogique, qui ont aimés leurs enfants, dans des gestes simples, ont plus fait pour toi. Ainsi de reconnaître que chaque homme et femme qui ont Aimé le monde, ont plus fait pour le monde dans de petit gestes simples que nous ne pourrons jamais mesuré. Depuis la nuit des temps et pour toujours, chaque gestes possède une porté infini. Tu es un Être infini… Depuis toujours et pour toujours ton égos dira JE, j’ai fait ça… Mais le cœur seul en silence sait… Laisse le petit programme être… et toi d’Être… Je te souhaites de cesser ce combat inutile, de rentrer, de terminer l’histoire comme Don Quichotte, pour entrer dans l’infini par l’action.

Voici ce que je te souhaites, à toi qui lis… ma résolution étant de me relire le plus souvent possible.

 

Une belle phrase aide à rendre possible mon souhait. Une phrase dans la « Gita » : Soi dans l’action, fait de ton mieux et détache toi du résultat de ton action.

 

Robert Dupras, Jnaneshwara